La main à la pâte 22
Le site de "la main à la pâte" des Côtes d’Armor

Categories

Accueil > Documents supports > Documents officiels > Progressions pédagogiques

Progressions pédagogiques

lundi 26 novembre 2012, par Loïc Poullain

Quelques remarques de L Poullain (enseignant ESPE) :

Progression pédagogique en cycle 2

- Progression habilement écrite en insistant sur la pluridisciplinarité de la découverte du monde.

- Une petite remarque sur les états de la matière qui ne concernent en toute rigueur que des corps purs. Pour les mélanges, il peut y avoir des confusions.
En électricité, on peut mettre en œuvre des moteurs électriques simples (moteur avec une hélice aérienne ).

Progression pédagogique en cycle 3

Pour chaque année, il faudrait répartir les activités et contenus offrant de fortes possibilités d’expérimentation ou de fabrication par les élèves et celles plutôt documentaires et notionnelles qu’il faut traiter de manière relativement magistrale pour apporter des connaissances scientifiques aux élèves. Je constate malheureusement que le CE2 présente peu d’activités expérimentales en considérant que les états solide et liquide de l’eau et le circuit simple en électricité a été abordés en cycle 2.

- En technologie, je ne vois pas d’activités de fabrication d’objets (conception, réalisation, analyse) et c’est dommage pour le cycle 3. C’est justement l’occasion de travailler des matériaux récupérés, comme le carton, pour produire des objets plus durables.

- Cette progression ne prend pas en compte ce qui a été fait en cycle 2, notamment en électricité, en matière (air/vent/eau). Je crains que le CE2 ne soit qu’un niveau de répétition.

- Il y a par endroits de grossières erreurs didactiques et scientifiques qu’il faudrait corriger, notamment pour le niveau CM1 :

  • confusion sur le mouvement de révolution des planètes et leur rotation sur elles mêmes avec des conséquences différentes,
  • confusion entre l’ébullition et l’évaporation qui concernent le même changement d’état mais avec des caractéristiques très différentes : l’ébullition est le changement d’état classique avec palier de température tandis que l’évaporation est un phénomène ayant lieu seulement en surface et gérée par de nombreux paramètres physiques (aire, ventilation, température, nature de liquide)
  • préconisation de l’utilisation des symboles normalisés en électricité alors qu’on sait bien que c’est l’approche de la schématisation qui est importante et que les symboles normalisés utilisés trop tôt induisent des représentations erronées difficiles à combattre plus tard (exemple du « trou » dans le symbole de la pile chimique),
  • confusion entre électricité et le terme impropre scientifiquement d’énergie électrique, utilisé néanmoins dans le langage courant, : en effet, l’électricité est un transfert énergétique qui ne se stocke malheureusement pas (sauf dans les condensateurs et bobines).
  • La progression ajoute des concepts qui n’étaient visiblement plus traités dans le programme 2008 :
    • le mouvement apparent du Soleil,
    • les galaxies,
    • le courant alternatif,
    • les mécanismes de transformation de mouvement.

- Certains contenus semblent davantage relever de l’information que des connaissances scientifiques pour des élèves de cet âge : connaitre les méthodes de traitement permettant d’obtenir de l’eau potable et l’expliquer en CM2.

- Des connaissances sont approfondies en CM2 au point qu’elles dépassent largement celles exigibles au palier 3 du socle à la fin du collège : par exemple sur la typologie et la représentation des planètes du système solaire, explication des phases de la Lune.

Documents joints