La main à la pâte 22
Le site de "la main à la pâte" des Côtes d’Armor

Categories

Accueil > Projets > Le défi scientifique > Le Défi 2010 : La lumière > Informations complémentaires sur le défi 2010 > Défi scientifique des Côtes d’Armor : thème et cahier des (...)

Défi scientifique des Côtes d’Armor : thème et cahier des charges

vendredi 8 janvier 2010, par Bertrand Posnic

Défi 2010 : la lumière

Pour la dixième année consécutive, le groupe de pilotage « Enseignement des sciences et de la technologie » propose aux élèves costarmoricains de relever un nouveau défi scientifique et technologique.

En 2010, nous commémorerons le cinquantième anniversaire de la naissance du L.A.S.E.R.. Ce terme provient de l’acronyme anglo-américain « Light Amplification by Simulated Emission of Radiation » (en français : « amplification de la lumière par émission stimulée de radiations »). Mis au point par l’ingénieur américain Théodore Maiman le 16 mai 1960 à Malibu en Californie, le laser est aujourd’hui omniprésent dans la vie quotidienne (transfert d’informations, applications médicales etc…).

Bien entendu, il est trop compliqué de faire travailler les élèves sur le LASER. Celui-ci requiert en effet des moyens et des connaissances qui ne sont pas à la portée des élèves. En revanche, il est possible de les faire expérimenter sur un sujet étroitement lié à la découverte de Théodore Maiman : la lumière naturelle ou artificielle et son utilisation.

Les élèves devront donc s’employer à créer un dispositif utilisant la lumière (naturelle ou artificielle) en vue d’une application ludique ou domestique.

Des pistes de travail seront proposées sur le forum du site « La main à la Pâte 22 ».
Ce défi donnera lieu à des rencontres sur le site de l’Espace Sciences et Métiers de Ploufragan, le 17 ou le 18 juin 2010.

Objectifs généraux

Comme chaque année et conformément aux préconisations des programmes officiels, l’objectif principal de ce défi est de placer les élèves en situation d’investigation raisonnée en suscitant leur curiosité. Une fois les élèves mis en situation de recherche, ils devront mobiliser toutes leurs connaissances, coopérer entre eux ou avec des partenaires (scientifiques, professionnels etc…), pour relever le défi, produire des documents (cahier d’expériences, affiches, diaporamas, vidéos, pages web…) relatant les étapes de leur travail.

Cahier des charges

Pour les élèves du primaire

- Pour les élèves du cycle 1 et 2 :

— Il s’agit de présenter une expérience qui utilise la lumière naturelle ou artificielle ;

— Le jour de la rencontre, l’expérience sera présentée au jury et mise en fonctionnement si les résultats peuvent être obtenus en quelques minutes.

— L’utilisation de matériaux de récupération est encore cette année fortement conseillée.

- Pour les élèves de cycle 3 :

— Le ou les dispositifs imaginés devront avoir fait l’objet de quelques mesures comparatives

— L’utilisation de matériaux de récupération devra être favorisée et fera partie des critères d’évaluation du jury.

Pour les élèves du secondaire :

- Les élèves du secondaire devront présenter un dispositif ou une expérience mettant en œuvre la lumière invisible pour l’œil humain.

- L’utilisation de matériaux de récupération devra être favorisée et fera partie des critères d’évaluation du jury. Il est bien évidemment évident qu’ils devront mettre en œuvre des émetteurs et capteurs commercialisés mais ces derniers peuvent provenir d’appareils hors d’usage ou obsolètes. Il sera donc important, lors de la présentation au jury de préciser l’origine du matériel utilisé.

Documents joints